Il ne faut pas oublier le travail monumental que réalisent les abeilles pour nous livrer ce délicieux nectar.

Un miel tel que le miel Macchia vous permet de goûter un terroir, des senteurs et un écosystème en une seule cuillère.

 

Une abeille va butiner des dizaines de milliers de fleurs dans sa vie pour pouvoir en extraire le nectar nécessaire à sa survie.

Elle est acceptée parmi les siens pour la valeur de son travail et sa capacité à servir la reine.

 

Bien qu’en Corse il n’y a pas eu de roi. À part le légendaire Théodore premier dont vous pouvez retrouver la bière produite localement à Cervione. Et un vice roi à Biguglia qui possède d’ailleurs sa statue, le chevalier Vincentello d’Istria. La Corse a toujours aimé ses abeilles.

 

Lorsque l’on remonte à l’antiquité, il y avait une très forte production de cire et de miel. Il faut savoir que l’île Corse sous l’occupation romaine payait son tribut uniquement avec la cire.

Que de chemin parcouru pour vous proposer un miel de cette qualité et un goût si prononcé.

 

Plusieurs types de miel se présentent à vous. Que ce soit du miel fleuri et doux en bouche tel que le miel de printemps.

Le Miellat qui est récolté à partir de la sève que laisse le puceron. Avec un goût caramel et une texture toute filante, c’est un bon compromis dans la gamme.

Le Châtaignier est déjà un miel plus fort et il possède une certaine amertume en bouche. Mais il reste à un niveau convenable pour la plupart des palais.

Le plus original et le plus fort reste le miel d’arbousier qui possède en plus du goût une forte amertume qui vous fera un souvenir unique. Plus facile à utiliser en cuisine que sur une tranche de pain.

 

Sachez trouver miel à votre pied. Ou cuillère à votre bouche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *